+ Menu secondaire

Accueil Flèche Actualités fleche Maladie de Lyme : des conseils pratiques pour se protéger

Imprimer cette page

Maladie de Lyme : des conseils pratiques pour se protéger

L'Agence de la santé publique du Canada rappelle que le risque de piqûre de tique apparaît lors du réchauffement printanier et persiste jusqu'en automne. La meilleure façon de se protéger contre la maladie de Lyme consiste à prévenir les piqûres de tiques.

Maladie de Lyme : des conseils pratiques pour se protéger

Publié le 28 mai 2019

La maladie de Lyme est causée par une bactérie appelée Borrelia burgdorferi et est transmise par la morsure d’une tique à pattes noires infectée. Les tiques ont besoin de sang pour survivre, ce qui fait qu'elles se fixent sur les animaux et les humains pour se nourrir. 

Voici quelques façons de vous protéger si vous vous aventurez dans des zones boisées ou des zones forestières :

  • portez un pantalon et une chemise à manches longues de couleur pâle pour repérer les tiques plus facilement;
  • mettez votre chemise dans votre pantalon et tirez vos chaussettes sur les jambes de votre pantalon;
  • utilisez un insectifuge contenant du DEET ou de l'icaridine (suivez toujours le mode d'emploi);
  • marchez dans des pistes ou des sentiers dégagés;
  • Examinez tout votre corps chaque jour pour détecter les tiques qui s’y sont attachées. Prenez une douche ou un bain dans les deux heures suivant une sortie en plein air pour vous débarrasser des tiques non attachées.

Renseignez-vous sur les causes, les symptômes, les risques, le traitement et la prévention de la maladie de Lyme en visitant le site Internet du Gouvernement du Canada : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/maladie-lyme/prevention-maladie-lyme.html. Visionnez aussi la vidéo Profitez du grand air sans tiquer


VISITE D'UNE ÉQUIPE DE L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL, AU PARC JOHN-H. MOLSON, LE 11 JUIN 2019

Une équipe de l'Université de Montréal, en collaboration avec l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), effectuera, cet été, des activités de surveillance de tiques dans des endroits fréquentés par le grand public, et ce, dans 70 municipalités du sud du Québec. La Ville de Saint-Sauveur fait partie des municipalités ciblées par l’INSPQ et fera l’objet d’un échantillonnage le 11 juin prochain, au parc John-H. Molson.

Soulignons qu’aucune présence de tiques n’a été signalée jusqu’à présent dans la Ville de Saint-Sauveur. L’échantillonnage du 11 juin 2019 sera réalisé à titre préventif uniquement.

Les citoyens qui visiteront le parc, le 11 juin prochain, sont invités à poser toute question en lien avec la maladie de Lyme et les tiques à l’équipe de l’Université de Montréal, qui se fera un plaisir de leur répondre.

Les résultats de cet échantillonnage seront  disponibles à compter du  printemps 2020 sur le site Internet de l’INSPQ au www.inspq.qc.ca.




Aimez-vous cet article?

Retour à la page précédente