+ Menu secondaire

Accueil Flèche Actualités fleche La Ville de Saint-Sauveur et ses partenaires s’unissent pour une rentrée scolaire sécuritaire

Imprimer cette page

La Ville de Saint-Sauveur et ses partenaires s’unissent pour une rentrée scolaire sécuritaire

Afin de rappeler aux usagers de la route que la prudence est de mise dans les zones scolaires et de débarquement, des élus et des employés municipaux ainsi que des policiers de la Sûreté du Québec MRC Pays-d’en-Haut, ont tenu une activité de sensibilisation le lundi 30 août, jour de la rentrée scolaire.

Publié le 30 août 2021

Pour l’occasion, les ambassadeurs de la prudence ont revêtu un chandail rose, à l’effigie de la campagne de sécurité routière de la Ville de Saint-Sauveur, et ont distribué des dépliants d’information aux automobilistes, piétons et parents, qui étaient présents aux abords des pavillons de la Vallée et Marie-Rose de l’école primaire de Saint-Sauveur.

De plus, les usagers de la route, de passage dans les zones scolaires, ont été parmi les premiers au Québec à constater leur vitesse sur un radar vivant! En effet, la Ville de Saint-Sauveur a eu le privilège d’utiliser un de ces radars, gracieusement prêté par le Service de police de Laval (SPL). À la suite de la campagne de sensibilisation « Radars vivants » de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), traitant de la vitesse et de la distraction au volant près des établissements scolaires, le SPL a décidé de se munir de deux radars vivants afin de les utiliser, dès cette année, lors des interventions préventives dans les zones scolaires. Il s'agit d'un concept unique au Québec qui permettra de frapper l'imaginaire des usagers de la route qui circuleront près d'une école et de les sensibiliser grandement. Ce radar, installé dans un sac à dos adapté, a été utilisé, à plusieurs reprises dans la journée, par un employé qui a parcouru la rue Principale et l’avenue de l’Église pour inciter les conducteurs à ralentir.

« La sécurité des élèves et des équipes-école se doit être une priorité pour toute personne circulant à proximité des écoles de la ville. Il était important pour nous de participer à cette activité de sensibilisation en compagnie des partenaires qui collaborent à la campagne de sécurité routière que nous avons lancée le 16 juin dernier. J’invite donc les usagers de la route à faire preuve de prudence et de patience, et ce, tout au long de cette année scolaire qui s’amorce. » souligne Jacques Gariépy, maire de Saint-Sauveur.

Cette invitation à la prudence fait écho au message du Centre de services scolaire des Laurentides à l’intention des parents et des conducteurs : « En cette rentrée scolaire, nous invitons les conducteurs à faire preuve d’une grande vigilance lorsqu’ils croiseront des élèves en route vers l’école ou sur le chemin du retour. Les brigadiers scolaires sont présents aux endroits névralgiques de Saint-Sauveur et le Code de la sécurité routière oblige les conducteurs à obéir à leurs ordres. La sécurité de nos enfants est une responsabilité collective et nous comptons sur le bon jugement de tous pour faire de cette rentrée un moment agréable et exempt d’incident malheureux. » mentionne le directeur général, M. Sébastien Tardif.

Afin d’appuyer l’important message de prudence, la SAAQ a fourni plusieurs silhouettes d’écoliers, qui ont été installées sur les rues Léonard, Principale et Viviane ainsi que sur l'avenue Filion. Comme le souligne le conseiller en relation avec le milieu de la SAAQ, M. Marouan Bel Fakir : « D’une efficacité éprouvée en sensibilisation auprès des usagers de la route, ces silhouettes auront un véritable impact pour inciter les automobilistes à ralentir et à respecter la limite de vitesse établie à 30 km/h dans les zones scolaires. La SAAQ est fière de s’associer à cette activité de sensibilisation, qui répond à sa mission première de protéger les personnes contre les risques liés à l’usage de la route. »

La présence policière aux abords des pavillons de l'école primaire de Saint-Sauveur constitue une autre action de sensibilisation importante visant à rappeler que les élèves sont des usagers vulnérables de la route et qu’il est primordial d’ajuster sa conduite pour assurer leur sécurité. À cet effet, la lieutenante Stéphanie Demers de la Sûreté du Québec MRC Pays-d’en-Haut précise : « La présence de nos policiers à des activités de sensibilisation comme celle-ci, jumelée à des patrouilles régulières sur le terrain, constitue un moyen efficace dans l'application du Code de la sécurité routière dans les zones scolaires et sur le réseau routier de la ville. Rappelons que le non-respect aux ordres et aux signaux des brigadiers scolaires constitue une infraction qui peut entraîner une amende de 100 $ à 200 $, plus les frais, ainsi que 3 points d’inaptitude. »

Quelques règles de sécurité routière :

  • Respectez les limites de vitesse affichées aux abords des écoles et dans les zones scolaires.

  • Le conducteur d’un véhicule routier ou un cycliste qui s'approche d’un autobus ou minibus affecté au transport d’écoliers dont les feux rouges intermittents sont en marche, ou lorsqu’il est fait usage de son signal d’arrêt obligatoire, doit s’immobiliser à plus de cinq mètres de l’autobus ou du minibus. De plus, il ne peut le croiser ou le dépasser que lorsque les feux rouges intermittents sont éteints et le signal d’arrêt obligatoire est fermé. Aussi, il doit s’assurer qu’il peut le faire sans danger. Le nombre de points d’inaptitude attribuables à cette infraction est de neuf.

  • Lorsque la circulation est dirigée par un agent de la paix, un brigadier scolaire ou un signaleur chargé de diriger la circulation lors de travaux, toute personne doit, malgré une signalisation contraire, obéir à leurs ordres et signaux.

De plus amples renseignements, en lien avec la campagne de sécurité routière de la Ville de Saint-Sauveur, sont disponibles sur le site Internet ville.saint-sauveur.qc.ca/ici.

De gauche à droite : M. Patrick Gariépy, directeur du Service des travaux publics et génie, Mme Liliane Mercier, inspectrice au Service de l’urbanisme, Mme Florence Lessard, chargée de projets pour la mise en œuvre du Plan d’action en environnement, M. Jacques Gariépy, maire, M. Stéphane Lafond, brigadier, Mme Caroline Vinet, conseillère municipale, M. Jean Beaulieu, directeur général.


Aimez-vous cet article?

Retour à la page précédente